BONIFICATION PRIORITÉ HANDICAP MOUVEMENT 2019

By | 15 mai 2019

 

BONIFICATION PRIORITÉ HANDICAP MOUVEMENT 2019

 

Le vendredi 10 mai 2019 s’est réunie la Commission chargée de l’octroi des 1000 points sur certains voeux pour le mouvement intra au titre de la priorité handicap.

Sous la houlette du médecin responsable académique, le Docteur Catherine Burgazzi, ont été débattus les 143 dossiers de cette année, soit 37 de moins que l’an dernier, susceptibles d’obtenir cette bonification totalement légitime. Cette année, ils concernent 108 dossiers pour l’intéressé, 31 dossiers pour un enfant à charge de moins de 20 ans, et 4 dossiers pour un conjoint au titre de tierce personne. ABSOLUMENT JAMAIS POUR UN ASCENDANT.

Comme les 1000 points ne sauraient être attribués à tous, malheureusement un choix cruel a été fait selon certains critères très stricts. Le principal est la nécessité de soins médicaux réguliers ou en urgence qui conditionnent la proximité d’un CHU gérant cette pathologie.

Sur les environ 3000 candidats traditionnels au mouvement intra, cette bonification a été octroyée à 50 dossiers, en principe sur un voeu large de type département mais jamais sur un voeu établissement.

Certains ne relevaient pas des conditions de cette obtention mais ont obtenu une AFA Affectation à l’Année au plus proche de leur domicile. D’autres ont une préconisation médicale pour le temps de conduite à ne pas dépasser. Il faut savoir que la distance maximale considérée ne tient pas compte de l’éloignement domicile familial-domicile professionnel mais uniquement de la distance entre établissements dans le cas d’une affectation sur plusieurs établissements.

Néanmoins tous les candidats qui ont une reconnaissance de travailleur handicapé (RQTH) délivrée par la MDPH bénéficient de 100 points sur tous leurs voeux à condition que ce soit au minimum un voeu commune. Il ne faut pas non plus oublier que l’obtention d’une RQTH auprès de la MDPH tarde environ 6 mois et que sans cette RQTH, il est impossible de prétendre à quelconque bonification.

Par contre il a été remarqué qu’un certain nombre de cas utilisent ce moyen pour obtenir un rapprochement de résidence bonifié alors qu’ils s’éloignent de leur centre de soins pour lequel ils sont supposés postuler. Ce détournement de procédure est sanctionné férocement par la DRH Mme Rault.

Hélas la perfection n’est pas de ce monde et on ne peut que regretter de ne pouvoir toujours remédier aux cas difficiles. Néanmoins un “plus”, même minime, peut souvent rendre plus supportable la vie quotidienne.

 

Brigitte Ayala

Présidente SNALC Bretagne