Monthly Archives: mars 2019

C.R. Liste d’Aptitude au corps des Agrégés 2019

COMMISSION POUR LA LISTE APTITUDE AU CORPS DES AGRÉGÉS

Le lundi 18 mars 2019 a siégé la commission qui a classé les candidatures des certifiés et PLP qui ont postulé par liste d’aptitude au corps des agrégés. Il y avait 780 demandes cette année c’est à dire 261 de plus que l’an dernier!

Cette année, pour les 356 promotions possibles soit 11 de plus que l’an dernier, il y a 61 possibilités rectorales toutes matières confondues, qui seront ensuite étudiées à Paris en CAPN les 21, 22 et 23 mai prochains pour faire une quinzaine de promus bretons. Dans les propositions qui ont été faites nous avons 60% de femmes et 40% d’hommes. Il faut savoir qu’il n’y a aucun quota requis par matière ni par académie d’où parfois aucun candidat de retenu dans la même matière pendant plusieurs années.

Madame le Recteur, appuyée par les IA-IPR, insiste sur la nécessité de qualités pédagogiques exceptionnelles pour les candidats qui seront retenus puisqu’il ne s’agit pas d’une promotion de grade mais d’un changement de corps.

Pour être retenu au niveau académique il faut OBLIGATOIREMENT avoir un avis très favorable de l’Inspecteur ET un avis très favorable du Chef d’établissement. Les candidats du supérieur subissent auparavant un classement intra puis inter universités qu’il est difficile de faire modifier lors de la commission surtout depuis que les Universités revendiquent haut et fort l’autonomie accrue qui leur a été accordée. Cette année ils sont 8 à être classés soit une proportion de 13% face aux 80% du second degré. Enfin est considéré l’âge du candidat.

La nouveauté 2019 vient des Universités qui ont encore décidé de modifier leurs critères de sélection. L’an dernier, tout candidat déjà proposé 3 fois au cours des années précédentes et non promu à Paris lors de la CAPN était automatiquement éliminé. Cette année nous avons vu la disparition comme par enchantement de collègues n’ayant qu’une seule opportunité d’être défendu en CAPN. Pour ce faire, les Universités n’hésitent pas à rétrograder l’appréciation des candidats au rang de Favorable quand auparavant elle était Très Favorable de façon à ce que les prétendants ne puissent pas être examinés en CAPA.

CONCLUSION: il ne faut pas désespérer et s’armer de patience. Rares sont les candidats classés qui ne sont pas Hors classe. Le plus jeune classé numéro 1 de cette année est né en 1973. Sur le plan national la moyenne d’âge des nouvellement promus varie selon les matières mais est souvent autour de 55 ans. Par ailleurs il est impératif d’une part de s’investir dans la vie de l’établissement mais aussi d’accepter de prendre des stagiaires…

CONTINGENTS 2019

MATIERES

PROPOSÉS PAR ACADEMIE Rennes

PROMUS NATIONAL

allemand 2 14
anglais 5 36
arabe 0 0
arts appliqués 1 2
arts plastiques 2 7
biochimie 1 3
chinois 0 0
E.P.S 5 22
écogestion 3 17
éducation musicale 1 6
espagnol 2 15
SII constructions 1 3
SII électrique 1 3
SII informatique 0 1
SII mécanique 2 6
hébreu 0 0
H et G 6 33
italien 1 2
japonais 0 0
lettres classiques 3 17
lettres modernes 6 40
maths 7 54
Néerlandais 0 0
philosophie 1 12
polonais 0 0
portugais 1 0
russe 0 0
S.V.T 3 20
sc physiques 5 22
STMS 1 1
SES 1 9
supplément 11
TOTAL 61 356

BRIGITTE AYALA

Commissaire Paritaire Académique et Nationale  des Agrégés

Présidente SNALC Bretagne

Bilan sur les Postes Adaptés 2019

POSTES ADAPTES

 

La commission pour l’octroi des postes adaptés a siégé le jeudi 7 mars 2019.

L’obtention d’un poste adapté, outre le fait qu’il ne s’applique qu’à des titulaires et pas à des MA ou à des vacataires, est subordonnée à un certain nombre de critères.

 

D’ une part il faut non seulement que la situation de santé nécessite des soins, demandés VOLONTAIREMENT par le collègue, mais en plus que cet état de santé soit stabilisé. D’ autre part il requiert un projet professionnel COMPLÈTEMENT balisé soit dans la fonction initiale (professeur du second degré ou documentaliste) soit dans une autre fonction de l’éducation nationale (professeur des écoles, documentation, administration, informatique, CNED). Si la reconversion souhaitée est incompatible avec les aptitudes du candidat qui refuse également la réintégration dans le poste initial, une disponibilité d’office est prononcée avec un salaire de 30%, 50% ou 70% pendant 3 ans selon le degré d’”incapacité”.

NE PAS CONFONDRE poste adapté et adaptation de poste qui après avis du comité médical réclamera pour l’intéressé un horaire de service moindre, connu sous le nom d’Allègement de Service ou des fournitures adaptées au cas pathologique comme un fauteuil  spécial, des repose-bras, repose-pieds ou autre, procédure connue sous le nom d’Aménagement Ressources Humaines.

Un PALD (poste adapté longue durée) a une durée de 4 ans puis est réexaminé au terme pour être renouvelé. Il est motivé par l’état de santé et le fait d’être définitivement incapable d’assurer une présence en cours devant élèves.

Un PACD (poste adapté courte durée) a une durée de 3ans. Mais un PACD au CNED dépend en plus de l’existence d’un support budgétaire au CNED. Il répond à 4 critères : médical, social, mobilité carrière, et service de gestion. ATTENTION : Un PACD ne peut s’obtenir qu’une seule fois dans toute la carrière au niveau national et pas seulement au niveau académique !

Des CMO (congé maladie ordinaire) répétés ne supposent en aucun cas l’obtention systématique d’un CLM (congé longue maladie) ou d’un CLD (congé longue durée) et encore moins d’un PACD ou PALD qui, en plus, exigent un projet concret, réaliste et bien ficelé.

Avant l’obtention d’un PACD, le collègue est en principe mis en OTT (Occupation à Titre Thérapeutique) c’est à dire “en situation” de travail et de relations avec les collègues pour ne pas passer d’une situation d’isolement total engendrée par un CLM ou un CLD à une situation “normale”. Le principe est basé sur une réincorporation progressive pour éviter toute rechute psychique ou physique.

 

Cette année, nous constatons 30 candidatures à un poste adapté, soit une baisse constante depuis 2015. Sur ces 30 demandes de poste adapté, 23 ont été acceptées dont 15 au titre d’une 2ème ou 3ème année consécutive en maintien de situation de PACD. Toutes les autres ont été refusées soit parce que le projet de reconversion était irréalisable voire pratiquement inexistant soit parce que le problème médical n’est pas résolu ou même parce que le collègue est tout simplement jugé inapte à toute fonction par le comité médical.

D’autre part nous constatons que ce dispositif d’aide aux professeurs en difficulté PACD fonctionne puisque 7 collègues en sont sortis cette année, validés par les corps d‘inspection au terme de ces 3 ans et vont réintégrer une fonction dans l’Education Nationale soit comme enseignant documentaliste ou autre, soit comme agent administratif. En effet le but du PACD est d’aider durablement un collègue dans une reconversion.

Deux précisions importantes :

Il faut savoir que la filière administrative dans le Finistère Nord-Est est totalement saturée.

Concernant les vacances scolaires au CNED, les enseignants qui n’exercent pas devant élèves relèvent du Régime Général, à savoir 1607 heures annualisées et pas du tout du décret de 2014 qui octroie des vacances scolaires à tous les enseignants qui sont face aux élèves.

 

ATTENTION: le traitement des postes adaptés est académique et non national. Donc l’obtention d’un PACD dans une académie antérieure n’est pas reconduite quand il y a mutation tout comme l’obtention d’un poste au CNED.

 

Brigitte Ayala

Présidente Académique

snalc.35@orange.fr

09 63 26 82 94

Congés de formation professionnelle 2019-2020

 

CONGÉ FORMATION 2019-2020

RENDEZ-VOUS DANS 10 ANS MÊME LIEU, MÊME HEURE …

La commission pour l’attribution des congés formation s’est réunie le mardi 5 mars 2019.

Cette année il y avait 965 demandes soit 83 de plus que l’an dernier dont 18 PSYEN qui incluent les COP. Parmi elles, 43 collègues ont été retenus selon le contingent de 420 mois payés et octroyés par le Ministère dont 48 pour le corps des CPE. L’accès à la formation est un droit chèrement acquis mais de plus en plus aléatoire si l’on considère que le quota accordé n’a toujours pas augmenté depuis 2006!

Un professeur a  droit à 36 mois de congé formation sur toute sa carrière dont 12 mois payés à 80%. Par ailleurs pour y accéder il faut avoir exercé pendant 3 ans, la date butoir considérée étant celle du 1er septembre qui précède la demande.

Les collègues qui exercent dans le supérieur ne relèvent pas de ce dispositif car ont leur propre dispositif à l’intérieur de leur structure.

 

Il faut retenir 5 principes fondamentaux :

  • L’attribution se fait par corps et non tous corps confondus.
  • Par ailleurs les non-titulaires qui souhaitent préparer un concours pour devenir titulaires sont prioritaires, de même que les collègues qui sont déjà en formation et qui désirent la poursuivre.
  • Les collègues en difficulté sont eux aussi pris en charge par le Rectorat pour remédier à leurs problèmes par le biais d’un complément pédagogique et disciplinaire.
  • L’une des priorités académiques est la formation en langue bretonne.
  • La nouvelle priorité académique est la formation des AESH.

 

ATTENTION : le Rectorat a rappelé qu’un congé formation est un droit mais qui suppose obligatoirement de rester dans l’une des 3 fonctions publiques pendant 3 fois la durée du congé formation obtenu, sous peine de devoir le rembourser intégralement. Il a rappelé également que le collègue qui obtient un congé formation s’engage à finir la formation pour laquelle il est payé.

 

Sur les 70 demandes d’agrégés soit 17 de plus que l’an dernier, 4 congés ont été donnés qui avaient essuyé un minimum de 8 ou 9 refus auparavant,

Sur les 776 certifiés —soit 70 de plus que l’an dernier— ce qui constitue le corps le plus nombreux, 27 congés (dont 2 pour le breton et 2 pour poursuite de formation) ont été accordés qui correspondent à des personnels ayant totalisé 9 ou 10 refus antérieurs.

Sur les 18 PSYEN —soit 4 de plus que l’an dernier— 2 congés ont été octroyés après 7 candidatures malheureuses.

Pour le seul NON TITULAIRE, son congé lui a été octroyé.

Pour la seule CPE —soit 6 de moins que l’an dernier—son congé est en discussion car il s’agit d’une 1ère demande.

Sur les 59 profs d’EPS —soit 1 de moins que l’an dernier— 2 ont eu leur congé correspondant à 8 refus successifs.

Sur les 40 PLP —soit 2 de plus que l’an dernier— 3 ont obtenu le congé formation après avoir encaissé 6 ou 7 refus précédemment.

 

L’année 2019 a vu pour la 4ème année consécutive l’établissement d’une liste complémentaire pour attribuer ces congés quand les collègues sélectionnés le refusent. En effet pour des raisons professionnelles, au bout de 10 ans, ils peuvent avoir fait d’autres choix de carrière ou d’autres sacrifices financiers, notamment quand les enfants sont devenus grands et poursuivent des études universitaires onéreuses.

Cette année, la liste « d’attente » se compose de 2 agrégés, 10 certifiés, 1 PSYEN, 0 ANT, 0 CPE, 1 prof d’EPS et 2 PLP.

 

D’ores et déjà pour l’an prochain, on peut prévoir que, pour obtenir un congé formation, il faudra vraisemblablement avoir:

  • Agrégés: un minimum de 8 refus
  • Certifiés: un minimum de 10 refus
  • PSYEN: un minimum de 7 refus
  • CPE: un minimum de 1 refus
  • EPS: un minimum de 8 refus
  • PLP: un minimum de 6 refus

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage –dit-on– mais 10 refus indiquent qu’il s’agit de la 11ème candidature! Or combien d’entre nous savent déjà ce qu’il adviendra d’eux dans 10 ans ?

Brigitte Ayala

Commissaire Paritaire Académique et Nationale des Agrégés

Présidente Académique du SNALC-FGAF Bretagne