CR HC PLP 2018

By | 12 août 2018

Compte-rendu de la CAPA Hors-Classe PLP 2018

Mardi 17 Juillet 2018, avait lieu la CAPA portant sur la promotion à la hors-classe des professeurs PLP, première du genre depuis la mise en place du PPCR. L’autre nouveauté fut l’absence à cette date des contingents officiels du ministère qui ne sont arrivés que fin juillet. Cette année, sur 571 promouvables, 97 collègues seront promus à la Hors Classe le 1er septembre 2018. La grande majorité est au 11ème échelon, 29% sont au 10ème échelon et personne au 9ème échelon. Le dernier promu est au 10ème échelon, a Très Satisfaisant du Recteur et a 175 points.

Comment faire partie désormais de ces têtes de liste du tableau d’avancement? Selon le BO du 22 février 2018 http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=126455, le barème s’obtient par une combinaison entre les points correspondant à l’appréciation du Recteur (Excellent qui vaut 145 pts avec un maximum de 10%, Très Satisfaisant qui vaut 125 pts avec un maximum de 45%, Satisfaisant qui vaut 105 pts ou A Consolider qui vaut 95 pts) et les points correspondant à l’ancienneté du collègue (de 0pt pour 9ème échelon depuis 2 ans à 160 pts pour 11ème échelon depuis plus de 9 ans).

L’appréciation du Recteur se fonde sur l’appréciation du Chef d’établissement et sur celle de l’Inspection. Eux n’ont que 3 possibilités (Très Satisfaisant avec un maximum de 20%, Satisfaisant et A Consolider). Par ailleurs, la nouveauté est la pérennité de ces appréciations sauf pour une opposition du Recteur qui ne peut être qu’annuelle.

Plusieurs remarques importantes : la note administrative n’est plus du tout prise en compte dans le barème sauf pour l’attribution de l’appréciation de l’Inspection.

Beaucoup de nos collègues des 9ème et 10ème échelons se sont donc vus « rétrogradés » dans leurs appréciations et ont donc vu ainsi s’éloigner l’obtention de la Hors classe. Mais il est inutile de faire un recours puisqu’il n’y a pas rétrogradation officielle dans la mesure où les règles ont changé.

Le SNALC, qui s’est battu contre le PPCR, lutte encore contre cette mesure scandaleuse car si les professeurs sont tenus d’évoluer pourquoi pas leurs appréciations ?

Brigitte Ayala

Présidente SNALC Bretagne