Bonification « priorité handicap du mouvement 2018 »

By | 24 avril 2018

PRIORITE HANDICAP RENTRÉE 2018

Aujourd’hui, mardi 24 avril 2018, s’est réunie la commission chargée de l’octroi des 1000 points sur certains vœux pour le mouvement intra au titre de la priorité handicap.

Sous la houlette de la médecin responsable académique Dr Catherine Burgazzi ont été débattus les 180 cas médicaux, soit 15 de plus que l’an dernier,  susceptibles d’obtenir cette bonification totalement légitime. Ce nombre de dossiers est en augmentation constante depuis 2013 où il n’y avait que 120 demandes. Cette année ils concernent à  71% l’intéressé, à 21% un enfant et à 8% un conjoint mais par contre absolument jamais un ascendant.

Comme les 1000 points ne sauraient être attribués à tous, malheureusement, un choix cruel a été fait selon certains critères. Le principal est la nécessité de soins médicaux réguliers ou en urgence qui conditionnent la proximité d’un CHU gérant cette pathologie.

Sur les environ 3000 candidats au mouvement intra pour la rentrée 2018, cette bonification a été octroyée à 79 dossiers, en principe sur un vœu large de type géo mais jamais sur un vœu établissement.

Certains ne relevaient pas des conditions de cette obtention mais néanmoins leur cas méritait une attention particulière. C’est la raison pour laquelle il a été décidé de leur attribuer une affectation à l’année au plus proche de leur domicile. Ce fut le cas pour   un certain nombre d’entre eux.

Néanmoins tous les candidats qui ont une reconnaissance de travailleur handicapé (RQTH) bénéficient de 100 points sur tous leurs voeux à condition que ce soit au minimum un vœu commune.

Par contre il a été remarqué qu’un certain nombre de cas utilisent ce moyen pour obtener un rapprochement de résidence bonifié alors qu’ils s’éloignent de leur centre de soins pour lequel ils sont supposés postuler. Ce détournement de procédure a été sanctionné férocement par la DRH Mme RAULT.

Hélas la perfection n’est pas de ce monde et on ne peut que regretter de ne pas pouvoir toujours remédier aux cas difficiles. Néanmoins un “plus”, même minime, peut souvent rendre plus supportable la vie quotidienne.

 

Brigitte Ayala

Responsable SNALC 35

Commissaire Paritaire Académique des Agrégés

Déléguée au Rectorat de Rennes

Tel: 09 63 26 82 94